Blog littéraire pour expressions détournées

Blog littéraire, ou liberté d’écriture

Ce blog littéraire constitue un espace de liberté au sein duquel je me permets de jouer avec la langue française.
Chaque article part d’un mot ou le plus souvent d’un jeu de mots, et nous emmène… Allez donc savoir où tout ça nous emmène.

Mozart avec la langue
Pour le plaisir : Mozart avec la langue (affiche à l’occasion du 250ème anniversaire de sa naissance). Crédit photo

Expressions détournées, ou liberté de réinvention

Pour ma part, une fois que j’ai trouvé un jeu de mots, j’aime inventer l’univers dans lequel il existe. Le résultat est la plupart du temps une expression détournée et sa définition, ou parfois un délire, proche (selon moi) d’une « douce » paranoïa.

Douce dans le sens inoffensive et sous contrôle, d’autant qu’elle a trouvé à s’exprimer artistiquement.

Cette idée me rappelle un dessin de Bukowski, qui me parle (non, un dessin qui me parle, ce n’est pas de la schizophrénie, c’est juste une image. Quoique, vous avez dit schizophrénie ? Non c’est nous qui viens de le dire… (Vous l’aurez sans doute compris, je cherchais juste un moyen de glisser le concept de « schizophrénie » (c’est marrant toutes ces parenthèses imbriquées (un signe que beaucoup de monde veut s’exprimer (bon ça suffit maintenant (vous avez compté le nombre de parenthèses ?!)))))).

Euh… Où en étions-je… Ah oui Bukowski :

Bukowki - these words I write keep me from total madness
Pour les non anglophones : « ces mots que j’écris me préservent de la folie totale »

Occasionnellement, je proposerai également des citations ou des articles « sérieux », ces derniers toujours basés sur des jeux de mots.
Et pour finir les présentations, puisqu’il s’agit d’un blog, quelques articles seront consacrés au blogging.

Finalement, pourquoi cet espace de liberté ?

J’aime lire et écrire, réfléchir et faire réfléchir, rire et faire rire (au moins essayer !), avancer et faire avancer.

Rions ! blog littéraire pour expressions détournées
Rions !

Ceux que ça intéresse bien sûr. Si ce n’est pas le cas, je vous souhaite une bonne continuation, et si c’est le cas ça tombe bien, j’ai envie de construire ou rejoindre une communauté de personnes dont j’apprécie l’univers et qui apprécient le mien.

2 commentaires

  1. Salut Ernestine,
    merci c’est sympa de chercher !
    j’ai rangé les jeux de mots ou articles que je publie par ordre alphabétique, et il me manque certaines lettres.
    dans ces cas-là je crois qu’il faut laisser le hasard ou l’inconscient chercher tout seul : j’ai remarqué que des fois je me pose une question pour laquelle je n’ai pas de réponse, du genre « mais pourquoi telle personne a réagi de telle façon ? »,
    j’oublie, puis un beau jour la question resurgit dans mon esprit avec une réponse possible…

    J’ai essayé le « garçon s’il vous plait » c’est dur !

Postez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.