Bombes (1 / 2)

En ces temps troublés (vous pourriez me dire, tous les temps sont troublés. Et vous auriez raison ! Mais c’est un autre sujet), il m’a semblé utile d’écrire un article de synthèse ayant pour sujet : les bombes.

Certaines d’entre elles sont universellement connues et se passent de commentaire, quand d’autres méritent quelques mots d’explication.
Voici donc par ordre alphabétique :

La bombe à eau

Autrement appelée femme fontaine. Requiert un budget spécifique de nettoyage des draps / tapis / moquettes / sols etc.

fontaine
fontaine

La bombe à fragmentation

Ainsi dénommée car son mode de communication favori est de casser la vaisselle, puis tout ce qui lui tombe sous la main. Peut sembler hyper nerveuse et très instable, ou alors, à l’inverse, faussement calme (jusqu’à un certain point). Si vous reconnaissez votre compagne dans cette description, vous pouvez remplacer, l’air de rien, progressivement, la vaisselle cassée par du carton. Investissez aussi dans des couverts en plastique.

 

Les couverts aussi, me direz-vous ? Oui, vous répondrai-je, car en l’absence de vaisselle à casser, le premier réflexe peut être d’attraper des couverts et de les balancer à travers la pièce. Les dégâts alors provoqués peuvent s’échelonner de « minimes » à « moyennement graves ».
Autre conseil : n’offrez jamais de fleurs, puisqu’elles nécessitent un vase. Contentez-vous d’offrir des choses molles, comme des coussins ou des fraises tagada.

offrez des coussins
offrez des coussins

Admettons qu’elle trouve que vous avez un drôle de comportement, tant d’un point de vue tactique  (les cadeaux) que technique (la vaisselle). Commencez alors par trouver une étude scientifique justifiant approximativement tout ou partie de vos choix. Ensuite et surtout, apprenez la rhétorique. Vous pourrez ainsi détourner en votre faveur chaque élément de l’étude que vous aurez choisie.

La bombe à retardement

A déclenché une de ces controverses dont le milieu scientifique a le secret.

Ce jour-là, l’amphithéâtre était bondé, et quelqu’un a simplement lancé que la bombe à retardement convient particulièrement aux éjaculateurs précoces. Les uns et les autres, ont commencé à défendre des opinions contradictoires, se sont mutuellement accusés de ne rien comprendre à la chose, de faire honte à la science, mais comment osez-vous soutenir une affirmation pareille, sacré vindiou, c’est insensé !

Un certain professeur Roberts s’est éclairci la gorge à un moment donné de cette dispute académique.

La révélation

Le professeur Roberts est un homme particulièrement respecté dans le milieu. Donc, quand il garde le silence, reste concentré, écoute ses collègues avec attention, réfléchit, puis tout à coup a une révélation, comprend le pourquoi du comment, on lui demanderait presque pourquoi 42, il s’éclaircit la gorge et s’apprête à parler.

L’assistance cessa son tapage.
Le professeur Roberts s’exprima :

Mes amis, je ne sais si vous avez déjà remarqué, mais parfois, certaines personnes mettent le pouvoir qu’elles tirent du fait d’avoir raison, au-dessus de la vérité.

J’en vois qui décrochent déjà parmi vous mais je vous demanderai d’être vigilant, c’est important.
Parfois, certaines personnes disent toutes fondamentalement la même chose, mais avec des mots différents.
Elles s’illusionnent elles-mêmes et cherchent à parler plus fort, pour paraître avoir raison, et donc prendre l’ascendant.

En réalité, c’est ce qui se passe en ce moment. Vous dites tous la même chose mais voulez être chacun, le seul à avoir raison. Vous choisissez donc des mots différents.
Et si je peux me permettre de synthétiser votre pensée, avec mes mots, je dirai ceci : il faut différencier l’essence de la bombe à retardement de son existence.
Au-delà du débat multi-millénaire de savoir si l’existence précède l’essence ou si c’est l’inverse, nous pouvons dire ceci.

Selon toute vraisemblance, l’essence de la bombe à retardement implique plutôt une forte compatibilité avec l’éjaculateur précoce en ce qu’il aura l’opportunité paradoxale de progresser lentement.
Tandis que son existence dans la temporalité de l’action consubstantielle à l’événement fondateur tend plutôt à prouver le contraire.

Puis il se leva et s’en alla, après avoir plongé tout le monde dans un état de transe hypnotique.

Je sais pas vous, moi j’ai rien compris de son discours, et j’ose le dire. Oui.

La bombe artisanale

A grandi à la campagne, au grand air. Nourrie avec des produits sains et frais, elle est en général bien charpentée.

La bombe atomique

Il est communément admis que seuls certains pays possèdent la technologie nucléaire. Pourtant, sans avoir visité absolument tous les pays que compte notre belle planète, je pense pouvoir affirmer que chaque région comporte son lot de bombes atomiques. De sulfureuses créatures, en général conscientes de leur pouvoir, ayant souvent besoin d’un minimum de vêtements.

La bombe calorimétrique

Une bombe calorimétrique symbolise le plus souvent, à mon sens, la générosité et l’abondance.

Dans la deuxième partie de l’article, nous évoquerons les bombes : incendiaire, lacrymogène, sale et télécommandée.


Crédits photo : pixabay, kaboompics

 

José Finn

Postez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.