Flemme olympique

Combattre le déni

Parfois l’humanité n’est pas très fière de son passé, voire même en a honte.
Certains tentent alors de fermer leurs yeux et leur esprit, pour occulter ce dont ils ne sont pas fiers.

les trois singes de la sagesse
les trois singes de la sagesse

D’autres créent des associations avec pour slogan « plus jamais ça », ou essayent de se regarder courageusement dans le miroir, d’être meilleurs en affrontant leur part d’ombre.
Vous l’avez peut-être deviné, je vous parle du temps où la flemme olympique était honteusement surnommée « flemmingite ».

Discipline olympique

Aujourd’hui, la flemme est érigée au rang de discipline olympique. Gaston Lagaffe, dont nous avons déjà eu l’occasion de parler, en est le champion incontesté. Ce qui n’empêche pas de plus en plus de monde de s’entraîner à le surpasser avec autant de vigueur que de rigueur.

Glissements sémantiques

Le succès de ce sport est tel qu’un certain nombre de glissements sémantiques ont déjà accompagné ce salutaire changement.
Désormais, les couples en perte de vitesse cherchent à rallumer la flemme en s’accordant une ultime semaine de vacances.
Une pétition a même circulé récemment pour qu’on n’allume plus la flamme au début des jeux, mais la flemme olympique.
Et bien que personne n’ait osé touché à la flamme du soldat inconnu, seuls les Britanniques, encore eux, résistent et tiennent absolument à leur flegme. Pourtant il leur a été proposé, en clin d’œil à leur difficulté à « genrer » les mots, l’expression « le flemme britannique ».


Et vous, avez-vous la flemme sacrée ?

José Finn

4 commentaires

  1. Hum… oui, j’ai la flemme de chercher un autre jeu de mots avec flemme alors je vais copier-coller ma phrase préférée de l’article :

    « Désormais, les couples en perte de vitesse cherchent à rallumer la flemme en s’accordant une ultime semaine de vacances. »

Postez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.